La notation de votre offre financière intervient grâce aux différents documents de prix que vous allez joindre à votre dossier de réponse à un appel d’offre. Afin d’optimiser au maximum votre offre, vous devrez d’abord appréhender les différents éléments financiers qui permettent à l’acheteur public d’évaluer votre proposition.

Les différents documents de prix dans vos appels d’offres

Les différentes formes de prix en marché public ?

En matière de marché public, le prix peut être unitaire, forfaitaire ou bien mixte. Cela signifie que selon le marché, vous devrez fournir différents documents qui attestent de votre proposition.
Les documents de prix sont généralement fournis par l’acheteur public sous format Excel. Vous pourrez retrouver un BPU et un DQE ou un DPGF.

Les marchés formes de à prix forfaitaires

Il s’agit de marché dans lequel votre proposition se base sur un ensemble de prestations, de produits ou de travaux à prix forfaitaire et qui est différenciée des quantités mises en œuvre pour réaliser les prestations décrites dans le CCTP.
Les marchés à prix forfaitaires sont utilisés pour des secteurs d’activités dans lesquels un prix unitaire ne peut pas par nature être établi. (Exemple : propreté, travaux, formation…)

L’acte d’engagement et le DPGF (Décomposition du prix global forfaitaire) font figure de documents de prix dans les marchés à prix forfaitaires.

Les marchés à prix unitaires

Les marchés à prix unitaires s’appuient sur le prix unitaire de chaque élément d’ouvrage ou service ou produit décrit dans les documents du marché.
Le montant du marché sera fonction des quantités livrées ou exécutées.

Les prix du BPU (Bordereau de Prix Unitaire) servent de référence pour facturer les services/produits en effectuant la somme des produits des quantités par les prix unitaires. Dans ce type de marché, le montant final n’est connu qu’une fois le marché entièrement exécuté. La plupart des marchés à bons de commande sont des marchés à prix unitaires.

Le BPU est très souvent accompagné du DQE (Devis Estimatif Quantitatif)

Les marchés à prix mixtes

Dans certains marchés, il est possible que la prestation à effectuer nécessite de combiner les deux formes de prix : unitaires et forfaitaires. Il s’agit alors de marché à prix mixte.

Cette forme se retrouve très souvent lorsque l’objet du marché peut se découper en une prestation permanente et des prestations ponctuelles, qui s’apparentent souvent à des services complémentaires.

Pour exemple, un marché d’entretien d’un espace public, nécessitera un forfait tarifaire pour la prestation de maintenance régulière, et des services itératifs (forfait unitaire) pour d’éventuelles urgences d’entretien.

 

Quelles sont les différentes pièces financières à fournir dans vos réponses aux appels d’offres ?

En fonction de la nature du marché auquel vous allez répondre, vous devrez fournir différents éléments de prix.

Le DPGF

Le DPGF ou Décomposition du Prix Global et Forfaitaire, est un élément financier qui concerne les marchés à prix forfaitaire. C’est le prix qui vous rémunère pour une prestation ou un ensemble de prestations, indépendamment des quantités mises en œuvre pour leur réalisation.

Ce document détaille la composition de l’offre financière forfaitaire que vous fournissez à l’acheteur : postes, missions, fournitures… Son montant total doit être identique à celui indiqué dans l’acte d’engagement afin de montrer la cohérence de votre proposition.

Le BPU

Le principe du BPU ou Bordereau de Prix Unitaire est de lister la référence et le prix à l’unité de chaque prestation ou chaque fourniture prévu dans le CCTP. Le pouvoir adjudicateur établira des bons de commande au fur et à mesure de ses besoins durant la durée du marché.

Généralement annexé à l’acte d’engagement, le BPU est un document contractuel. Si les prix unitaires peuvent être révisables durant la période d’exécution du marché, la périodicité de ces révisions doit être fixée directement dans le CCAP.

Le BPU est souvent associé et complété par un DQE.

Le DQE

Le DQE ou Devis Estimatif Quantitatif complète le BPU et permet de comparer les offres financières. Le DQE liste les quantités estimées par l’acheteur public des produits/services nécessaires à l’exécution du marché

Son total, résultant de la somme des quantités estimées multipliées par les prix unitaires, facilite la comparaison des prix. En principe, le DQE n’est pas une pièce contractuelle du marché public puisque les quantités sont estimées.

Besoin d’aide pour répondre aux différents appels d’offres qui vous concernent ? Contactez AOC afin de profiter des meilleurs conseils et formations pour vos réponses aux appels d’offres.